Sans gravité

 

Un jour dans mon jardin, il se passa quelque chose d'extraordinaire. A dix mètres environ de moi, une belle pomme mûre se détacha de son pommier et commença à tomber mais très très lentement, comme dans un ralenti de cinéma ; alors, voulant courir vers elle, je fus surpris de voir que mes mouvements allaient eux aussi en ralentissant. Comme dans un film où sur une plage interminable l'amoureux se précipite vers l'amoureuse qui au loin se précipite vers lui, l'un et l'autre dans une course aérienne qu'on croirait sans fin, je courais, mais de plus en plus lentement vers la belle pomme mûre qui tombait de plus en plus doucement. Et je cours encore, déjà flottant, pour attraper la pomme presque suspendue dans l'espace et dans le temps.

 

avril 2014

Informations supplémentaires