Sans gravité

 

Un jour dans mon jardin, il se passa quelque chose d'extraordinaire. A dix mètres environ de moi, une belle pomme mûre se détacha de son pommier et commença à tomber mais très très lentement, comme dans un ralenti de cinéma ; alors, voulant courir vers elle, je fus surpris de voir que mes mouvements allaient eux aussi en ralentissant. Comme dans un film où sur une plage interminable l'amoureux se précipite vers l'amoureuse qui au loin se précipite vers lui, l'un et l'autre dans une course aérienne qu'on croirait sans fin, je courais, mais de plus en plus lentement vers la belle pomme mûre qui tombait de plus en plus doucement. Et je cours encore, déjà flottant, pour attraper la pomme presque suspendue dans l'espace et dans le temps.

 

 

avril 2014

si vous avez aimé, partagez avec vos amis

et laissez un commentaire !

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

 
# Guest 11-04-2014 15:01
Qu'est-ce que c'est que cette pomme que vous n'arrivez jamais à croquer? Une tentation à laquelle vous ne cédez pas?
Quel courage admirable!
Linette
Répondre
 
 
# Guest 11-04-2014 10:47
j'aime parce qu'arrêter le temps est le seul défi et que grâce à l'illusion de l'écrit on se met à flotter également...
Répondre
 
 
# Guest 11-04-2014 07:55
j'aime beaucoup le style adaluzien et attends vos prochains écrits

Y.
Répondre
 
 
# Guest 09-04-2014 13:52
Merci, Ada, pour ce texte plein de poésie. Une première lecture (faite il est vrai dans un état grippal) m'avait laissée un peu sur ma faim. Mais aujourd'hui je l'adopte tel quel, il a sa complétude !
Ruth
Répondre
 
 
# Guest 08-04-2014 11:33
légèreté et gravité Bravo
Claire
Répondre
 
 
# Guest 08-04-2014 08:37
Comme je disais : "Si Newton avait vécu cette expérience, le mot gravité non manquerait, et cette pérembulation chercherait son titre ! Bruno" Bien sûr, quand un "ous" nous manque, un "nous" se transforme en "non". Et voilà que l'on se prend à se demander "Et si la pomme était restée fleur que ce serait-il passé ?" Quelqu'un a écrit "Une fleur est tombés de l'arbre, puis elle y est retournée... c'était un papillon !" Autre perception du temps et de l'immobilité...
Répondre
 
 
# Guest 07-04-2014 13:14
Le bonheur est dans le pré. Vous connaissez la suite? Amitiés. JLP
Répondre
 
 
# Guest 07-04-2014 08:50
Si Newton avait vécu cette expérience, le mot gravité non manquerait, et cette pérembulation chercherait son titre ! Bruno
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 21:19
Une gracieuse légereté, voici la définition même de cette écriture aérienne. ADO.
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 13:36
Citation en provenance du commentaire précédent de Guest:
Newton rêve de Galilée. C'est une polémique entre eux, qui n'en finit pas. La pomme n'est jamais tombée.


Si la terre tournait assez vite l'accélération ainsi créée permettrait-ell e à la pomme de flotter ?
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 13:12
Et si c'était une parabole ?
Plus le but approche, plus il est inaccessible ?

Philippe-Michel
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 12:55
Newton rêve de Galilée. C'est une polémique entre eux, qui n'en finit pas. La pomme n'est jamais tombée.
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 12:49
et cette pomme on a soudain envie de se précipiter aussi et pour nous aussi la magie opère ,le temps s'arrête et nous emporte dans une rêverie légère...et sans fin

merci
merci
Répondre
 
 
# Guest 06-04-2014 12:43
un homme et une femme
un homme et une pomme !

joli
Répondre
 

Informations supplémentaires