La Terre en cinq minutes

 

 

La navigation sur Google réserve parfois des résultats curieux.

Je faisais des recherches sur le paradoxe appelé « la Terre en cinq minutes » du philosophe et logicien anglais Bertrand Russell (1872-1970). Selon ce paradoxe, il serait parfaitement possible d'affirmer, sans que cela puisse être contredit, que la Terre, et tout ce qu'elle contient, a été créée il y a seulement cinq minutes, avec tous les éléments nécessaires (fossiles, vestiges, traces, souvenirs) pour que nous croyions qu'elle est très ancienne.

Voulant avoir plus de précisions, je lance une recherche sur la base des mots « terre » et « cinq minutes » et Google me donne toutes les recettes nécessaires pour préparer en cinq minutes des plats à base de pommes de terre.

Pour affiner ma recherche, j'ajoute alors le mot « paradoxe » et je tombe sur un forum d'aide psychologique dont l'une des interventions retient mon attention : une femme, qui vient de prendre sa retraite, traverse une période de cruelle dépression après sa séparation conjugale et la perte de la situation confortable dans laquelle elle vivait. Alors qu'elle était capable de réconforter efficacement les autres en transformant le négatif en positif en cinq minutes, elle en est venue paradoxalement à se demander ce qu'elle fait sur cette Terre.

Ayant poursuivi ma navigation et ayant fini par trouver les informations sur le paradoxe conçu par Bertrand Russell, j'ai repensé à la dame du forum, qui, dans l'hypothèse de la Terre en cinq minutes, pleurait un passé qui n'a de réalité autre qu'illusoire. Et j'ai pensé aussi aux plats à base de pomme de terre en cinq minutes, comme à de petits mondes qui viennent à l'existence dans le même laps de temps qu'il a fallu à Dieu pour préparer son monde à lui.

 

mai 2011 

Informations supplémentaires