Les Onomons

 

Le silence de la nuit est propice à l'épanouissement dans nos maisons des tic-tac des horloges et du ron-ron du réfrigérateur. Mais il y a aussi dans la disponibilité nocturne de l'air, des résonances moins identifiables : des craquements de quelque poutre ou mobilier ou bien des crépitations plus énigmatiques aux origines incertaines qui possèdent le don acoustique de l'omniprésence et de l'ubiquité. Sans nom particulier, nous dirons de ces résonances que ce sont des Onomons. Je peux personnellement citer l'Onomon de mon armoire, pas forcément nocturne, mais plus perceptible à deux heures du matin et celui de mon ordinateur, quand quelque chose se dilate à l'allumage et qu'elle doit ensuite se contracter à des heures imprévisibles et longtemps après qu'il soit éteint. Parfois, ces démons qui s'amusent en bruitages très divers, font fonctionner chez moi des manomètres et baroscopes dont je ne possède, en réalité, aucun.

 

janvier 2015

 

si vous avez aimé, partagez avec vos amis
et laissez un commentaire !

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

 
# Guest 15-01-2015 19:20
j'aime beaucoup; j'enseigne le français, je le ferai lire à mes élèves;

Georges, Montréal
Répondre
 
 
# Guest 15-01-2015 09:45
encore un joli petit texte, très évocateur
j'ai bien aimé
et, ce qui n'est pas rien, un souffle d'air frais au milieu de notre tempête
L.C.
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 22:15
Charmant !

Sophie D.
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 16:39
Bravo Ada et merci pour ce très beau texte.
Peut-être que ces Onomons sont en fait les respirations du monde inerte à qui nous devons être reconnaissants d'agrémenter notre vie...

Moïse
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 14:07
moi, c'est dans ma commode ! mais il y a aussi des onomons à l'extérieur; je penserai à vous, maintenant quand je les entendrai.

Amitiés
Maurice de l'Ile
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:42
Après tout, Onomons n'est pas un anglicisme. Pour une fois qu'un nouveau nom a une consonance française, gardons-le. Merci
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:31
NON aux onomons des armes !

Sylvie
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:28
mettre "onomon" dans la valise du nom "onomatopée", pourquoi pas?

Linnette
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:26
Et après ?
Onomons de tout genre ou de mauvais genre ?
Sont-ce des démons ou des troublions ?
Les objets inanimés auraient-ils une âme ?
Nous avons nos craquements profonds, nos onomons chuintant à l'unisson dans l'air...
une sans dieu !
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:25
mettre "onomon" dans la valise du nom “onomatopée”, pourquoi pas?

Linnette
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 09:22
Et si les onomons étaient nos démons, si partagés et si personnels ? BrG
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 06:47
C'est très bien parti, chère Ada. Ce texte mériterait d'être allongé, transformé en nouvelle, voire en roman. N'en restez pas là.Le lecteur reste sur sa faim !

Jean-Claude Rolland
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 06:42
Merci Ada Luz de vos sympathiques Onomons, moi aussi j'adopte ce nom.

Jean de Toulouse, provisoirement à Madrid
Répondre
 
 
# Guest 14-01-2015 06:41
Je ne savais pas quel nom donner à ces bruits nocturnes de la maison, il y en a beaucoup chez moi. J'adopte tout de suite Onomon. C'est un nom qui leur va ! Très joli texte.
M.D
Répondre
 

Informations supplémentaires