• Imprimer

 

 

Terminus

 

Sur le quai Denfert-Rochereau, mon métro arrive. Comme tout peut arriver, n’importe où et n’importe quand, elle pourrait avoir, la grosse créature, la très mauvaise intention de foncer sur moi.

Mais en absence d’un tel emportement ainsi que de tout autre désastre, hécatombe, dévastation, fléau ou cataclysme, je vais pouvoir voyager. Départ.

Jusqu’à Montparnasse, pas de tueur fou ni d’attentat sanglant, pas d’accident cardiaque ni cérébral foudroyant, pas d’éruption volcanique surgissant sur la voie, ni de serpent géant aussi long que la rame menaçant sur le toit. On repart.

Les indiens à cheval nous regardent passer.

Et pour les Esprits de la Calamité, toujours aux aguets, qui nous observent par les caméras, ce n’est pas le moment.

Châtelet, terminus, tout le monde descend, les sursitaires et les survivants. 

 

mars 2022

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn