• Imprimer

 

 

Corneille et Racine

 

Dans le square. Le haut illuminé des grand arbres verse sur moi des inspirations sereines, quand soudain m'assombrit le cri perçant d'une corneille, venue qui plus est, de son vol imprévisible, atterrir sur mon banc, immobilisant sans crainte à mes côtés le deuil noir qu'elle porte, qui sait pourquoi, d'une façon si radicale et si complète. La triste créature ne sait pas que dans les souterrains profonds de l'inconscient, elle est l'une de ces images de l'ingrat qui unit racine avec le funeste et l'inquiétant.

 

février 2019