D'un autre côté

 

 

Il n'y a rien de plus indissociable que le concave et le convexe ; tout ce qui est convexe est, d'un autre côté, concave. Non pas que je sois incapable de saisir la différence, mais il me faut toujours un moyen mnémotechnique, le seul que je connaisse  : concave, ce qu'on peut remplir comme une cave ; d'où il ressort qu'à l'inverse, il n'est pas possible de remplir le convexe. Seulement voilà, ça ne fonctionne pas toujours ; prenons par exemple une voûte : la voûte est ce qui se trouve à l'intérieur et non pas à l’extérieur de la cathédrale ; à l'extérieur, elle forme une coupole ou, si on préfère, un dôme, indiscutablement convexe, tandis que la voûte à l'intérieur est sans ambiguïté concave. Pourtant on ne peut pas remplir une voûte comme on remplit une cave ; la voûte, bien que concave, est réfractaire au remplissage, tout comme le convexe. Cette logique des voûtes et des caves démontre qu'on n'a pas encore trouvé le bon moyen contre la dyslexie complexe du concave et du convexe.


 

février 2015

 

si vous avez aimé, partagez avec vos amis

et laissez un commentaire !

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

 
# Guest 09-02-2015 13:48
La concavité des voûtes se remplie en conclave et la convexité des cimes se couvre et s'emplit de même en février de ... skieurs ! C'est que la nature à horreur du vide comme on sait, ce qui n'est pas le cas de la dyslexie... Merci pour ce petit texte joyeux ! Bruno
Répondre
 
 
# Guest 09-02-2015 08:21
Très joli ! Ça me rappelle les stalagmites et les stalagtites.
Tiens, ça pourrait être le sujet d'une autre perambulation, à moins que ce ne soit déjà fait ?
JC
Répondre
 
 
# Guest 09-02-2015 07:44
Merci Ada, "Odon a un don" est très bien aussi

Maurice de l'Ile
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 23:30
Oui. On avait tous un bon moyen de s'y retrouver. C'est foutu. Nous voilà bien! Merci, Ada.
Gilbert
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 19:38
Personne n'est con dans l'affaire.
Bon.
Et il n'y a pas de quoi se vexer dans la cave...
ouf (je respire).
Vive le monde de l'écrit où je m'évade...
Anaïs
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 17:28
Mais où se trouve le deuxième texte? JLP
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 17:25
C'est très gentil. Un peu plus, on aurait du Raymond Devos. JLP
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 15:24
Ce texte, il faut le lire à haute voix et on est pris par sa musicalité
"la dyslexie complexe du concave et du convexe"

Edouard
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 14:50
J'ai encore oublié de signer!!!
Marta
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 14:49
J'ai oublié de signer!
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 14:49
Tu abordes là une question qui m'a toujours tracassée. À quinze ans j'ai fait mien ce petit poème de Guadalupe Amor que je te transcris :
Yo soy cóncava y convexa;
dos medios mundos a un tiempo:
el turbio que muestro afuera,
y el mío que llevo dentro.
Son mis dos curvas-mitades
tan auténticas en mí,
que a honduras y liviandades
toda mi esencia les dí.
Y en forma tal conviví
con negro y blanco extremosos,
que a un mismo tiempo aprendí
infierno y cielo tortuosos.
J'aime beaucoup la manière dont se manifeste ta sensibilité à travers de cette pérambulation.
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 14:26
Merci de ce nouveau joli texte que nous découvrons avec plaisir comme chaque mois

M et M
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 10:55
Oui, c'est vexant ! Sauf à ajouter que pour remplir une concavité, encore faut-il qu'elle soit bien orientée...
Répondre
 
 
# Guest 08-02-2015 10:44
Mais si, Ada, on peut remplir une voute au moins avec de la fumée, imaginez la fumée d'une multitude d'encensoirs dans la coupole de Saint Sophie de Constantibople !
Linette
Répondre
 

Informations supplémentaires